La Lumiere

Le paysage est d’abord une étude du jeu de la lumière sur les divers éléments de la scène. Le traitement de la lumière donne au tableau sa qualité et son caractère distinct. Il est possible de peindre exactement la même scène sous différentes lumières pour obtenir des tableaux complètement différents. En fait, c’est le jeu de la lumière qui fascine le plus souvent le peintre.

L’aquarelle est un medium capable de reproduire une gamme infinie de jeux de lumière. Le défi est de percevoir correctement le jeu de la lumière et de le rendre sur le tableau.

La direction et la qualité de la lumière

Percevoir la lumière correctement, c’est en fait de juger la source de la lumière et comment la lumière se traduit dans une direction. Cette perception se fait par le jeu des ombres sur les objets. Toutefois, dans la nature, la source de lumière est le soleil, et le soleil se déplace continuellement selon une trajectoire d’est en ouest. Ce déplacement est rapide et dans moins d’une heure, le jeu d’ombres sera complètement modifié. A moins de fixer dans le temps la position des ombres, il est impossible de les reproduire fidèlement au cours d’une session de deux ou trois heures. La technique consiste à établir les ombres très tôt au moyen d’une esquisse (ou dans le dessin). Autrement, les ombres risquent d’être à des angles variés selon le moment de leur observation et de leur réalisation.

L’intensité de la lumière peut aussi varier selon le moment et les saisons. L’intensité de la lumière, c’est souvent ce qu’on appelle la qualité de la lumière. En été et en automne, la lumière est chaude et donne des teintes dorées aux objets. En hiver et au printemps, la lumière est plus froide et donne souvent des teintes de bleu et de violet aux objets. On aura dont tendance à représenter la lumière avec des couleurs plus chaudes ou plus froides selon les saisons. Ce phénomène est accentué par la latitude et la lumière tropicale est plus intense que la lumière boréale.

La lumière du midi est plus violente et le soleil du midi est haut et donc projette des ombres contrastées mais courtes. La lumière du soi est plus douce et plus chaude et projette des ombres plus longues et plus diffuses.

L’effet météo

Le temps qu’il fait influence aussi la perception de la lumière et la qualité de la lumière dans une scène. Un temps couvert ou brumeux diffuse la lumière du soleil et rend les contours des objets moins précis. Une percée de soleil dans les nuages fera alterner une zone ensoleillée et bien définie avec une zone moins bien définie obscurcie par le couvert de nuages.

L’effet combiné du couvert nuageux et du soleil offre la possibilité de donner à une scène son caractère dramatique ou son sens. En adoucissant les ombres et en refroidissant les couleurs, il est possible de donner à la même scène un caractère méditerranéen ou un caractère nordique.

Sauf mention contraire, le contenu de cette page est protégé par la licence Creative Commons Attribution-ShareAlike 3.0 License