Le Ciel

La majorité des aquarellistes vont établir le ciel de leur tableau en premier. Cette pratique s’explique par l’habitude de procéder du plus pale vers le plus foncé. Comme le ciel est souvent la partie pale du tableau, on a tendance à l’établir en premier. Mais dans la pratique du paysage, il existe une raison additionnelle. Le résultat obtenu avec le ciel devrait donner le ton au reste du paysage et influencer la réalisation des autres composantes. Il est plus facile d’adapter les plans suivants à la couleur du ciel que d’ajuster la couleur du ciel aux résultats des autres plans.

Le ciel dégagé

Un ciel dégagé est un ciel sans nuage. Si vous observez un ciel dégagé, vous noterez qu’il n’est pas d’un bleu uniforme. Le plus souvent, le bleu s’atténue et devient plus chaud à mesure que le ciel se rapproche de l’horizon. Ce phénomène implique que la création d’un ciel se fait avec un lavis où il y a une transition d’une couleur vers une autre couleur. L’important est de bien identifier la teinte de bleu et la couleur qui teinte ce bleu près de l’horizon. Les combinaisons les plus fréquentes sont souvent un jaune ou un rouge selon le moment du jour.
La position de la transition donne une idée du moment du jour. La partie la plus près de l’horizon donne une idée de l’angle du soleil. A midi elle est très haute, le matin et le soir elle est plus basse. Sa teinte va aussi changer selon que l’on regarde du côté du soleil (levant ou couchant) ou du côté opposé.

La couleur du ciel dépend du climat. Le bleu de Méditerranée est plus intense que le bleu boréal. Plus on se rapproche de l’équateur plus la charge de rouge dans le ciel augmente et donne l’impression d’un ciel plus chaud apparenté à l’ultramarine. Plus on se déplace vers le nord, plus le ciel de refroidit et le bleu devient plus pur (bleu de cobalt) et prend une légère teinte de vert donnant l’impression d’un ciel plus froid mais conserve par endroit une touche de rouge/violet.

Le ciel nuageux

Pour le peintre, un ciel bleu uni présente peu d’intérêt. Les formations de nuage sont plus attirantes pour donner du caractère à un paysage. Les nuages sont des masses qui réfléchissent la lumière du soleil. Ce ne sont pas des masses blanches unies mais plutôt des masses dont certaines parties sont illuminées et d’autres bloquent la lumière, et donc apparaissent plus sombres. Un nuage est donc une masse sombre qui bloque la lumière ou une masse éclairée du côté du soleil et sombre du côté opposé. Les nuages donne donc l’impression visuelle de la position du soleil.

Leur couleur est étroitement associée à la couleur du ciel. Leur masse sombres sont une tente de gris qui est dérivée de la couleur dominante du ciel et obtenue en ajoutant une couleur complémentaire au bleu, violet ou au jaune utilisé. Leur masse éclairées est obtenue en enlevant la couleur et en utilisant le papier pour créer un effet de brillance.

Les nuages ont des formes diverses qui peuvent être utilisées pour donner un sens du mouvement au ciel. Les nuages peuvent être de forme allongée et linéaire (genre stratus) ce qui donne un effet de calme et de sérénité, ou comme d’immenses boules de ouate (genre cumulus) ce qui donne un effet de roulement ou de mouvement dans le ciel. Enfin, il y a les nuages de tempête (genre nimbus) qui crée une masse sombre très distincte et donnent un caractère dramatique au ciel.

Sauf mention contraire, le contenu de cette page est protégé par la licence Creative Commons Attribution-ShareAlike 3.0 License