Le Paysage

Les premiers pas dans l’aquarelle consistent le plus souvent à explorer les techniques et les outils. Cette étape permet d’être à l’aise avec le médium et de passer à l’étape suivante : la réalisation. La réalisation d’un paysage peut faire appel à une seule technique ou à une combinaison complexe de techniques. L’important est d’avoir une confiance suffisante en ses habiletés pour se risquer à les mettre en application et résister à la tentation de revenir sur le terrain des vieilles habitudes et ainsi sacrifier la souplesse du geste au désir de précision.

Cette transition est essentielle à la création d’un style personnel qui dépasse la simple reproduction de l’image. Elle demande souvent une re-définition de l’approche à la peinture. Essentiellement, elle quitte le confort de la recherche d’une reproduction fidèle de l’image ou de la scène et s’engager à rendre l’image au moyen de lavis successifs. Avec la pratique, le résultat est plus détendu et spontané sans pour autant faire disparaître les détails essentiels à la scène. Le défi principal demeure de réaliser le tableau en respectant des principes élémentaires de techniques propres à l’aquarelle.

Le paysage est une combinaison d’éléments distincts dont l’agencement donne l’impression d’une atmosphère particulière à un panorama visuel. Les composantes les plus fréquentes sont :

Sauf mention contraire, le contenu de cette page est protégé par la licence Creative Commons Attribution-ShareAlike 3.0 License