Tendre son papier aquarelle

Tendre le papier consiste à imbiber le papier d'eau de manière à détendre la fibre et à le fixer sur un support pour le faire sécher avant de l'utiliser.

Il existe probablement autant de théories et de pratiques au sujet du paier qu'il existe d'aquarellistes. Certains prétendent que le papier en feuille doit être tendu, d'autres disent simplement qu'il doit être saturé et que la tension n'est pas essentielle surtout pour les techniques de mouillé sur mouillé. Il y a plusieurs facteurs qui vont amener les aquarellistes à tendre leur papier.

  1. Le premier est la technique utilisée. Si vous utilisez une technique mouillée qui utilise beaucoup d'eau, le papier aura tendance à gondoler s'il n'est pas préalablement tendu ou imbibé d'eau. Ceci crée des vallées et des bosses dans la feuille qui forcent l'eau dans les creux et crée des effets de concentration de pigment et d'eau, surtout si vous travaillez à plat.
  2. Le deuxième est la qualité du papier. Les papiers à fibre coton (Arches, Fabriano, W&N…) ont tendance à absorber l'eau plus facilement et à se déformer que les papiers à base de fibre végétales mixtes (Bockingford, Warterford, Pro-Art, Bienfang…).
  3. Le troisième est le grammage du papier. Les papiers de faible grammage (100 à 200gm²) vont gondoler rapidement alors que les papiers de fort grammage (400 à 700gm²) peuvent résister à l'eau sans gondoler. Le problème est que la majorité des aquarelliste utilisent des papiers de grammage intermédiaire (250 à 350gm²) et on observe des résultats très différents selon les marques et le contenu du papier.
  4. Le dernier est la taille de la feuille. Une feuille de grande taille a tendance à gondoler beaucoup plus qu'une feuille de 5x7 ou de 8x10. Dès que l'on dépasse la taille d'une feuille de papier lettre, le gondolage devient un défi avec un papier de grammage intermédiaire.

Techniques de mouillage

Méthode du bain

La première étape consiste à détremper le papier dans l'eau froide. L'eau chaude est à éviter parce que les papiers sont enduits en surface d'un agent d'encollage qui a pour fonction de faciliter l'adhésion et le flux de l'aquarelle. Cet encollage résiste mal à la chaleur et l'eau chaude a tendance à le dissoudre ce qui rend la surface du papier plus absorbante.

Certains vont faire tremper le papier pendant 3 à 8 minutes dans un bain d'eau, d'autres vont simplement l'humecter des deux cotés avec un vaporisateur et répeter deux ou trois fois l'opération lorsque l'eau est absorbée.. Il est important de distribuer l'eau sur toute la surface du papier (avec une éponge propre ou un chiffon) de manière à ce que l'humidité pénètre également sur toute la surface du papier.
Un papier de 300gm² (140lbs) prend environ 7 minutes à absorber l'eau et à se détendre, alors qu'un papier de 200gm² (90lbs) prend au plus 5 minutes

Si le papier trempe dans un bain, il n'y a pas lieu de le manipuler (sauf si vous avez plusieurs feuilles qui trempent en même temps). Lorsque vous laissez le papier se détendre, il est important de le laisser reposer à plat et de le retourner périodiquement pour vous assurer que la surface sur laquelle il repose ne freine pas l'expansion du papier. Plusieurs utilisent une feuille de plexiglass pour cette opération. Ceci permet de maximiser l'eau absorbée par le papier.

Au bout de 5 à 7 minutes, le papier est habituellement saturé d'eau et la fibre est détendue. Comment savoir? On soulève un coin du papier et s'il retombe naturellement sur la surface sans résistance, c'est que la fibre est saturée.

Méthode sans bain

Plusieurs artistes préfèrent éviter de faire tremper le papier pour éviter qu'il ne soit contaminé par les détergents ou les résidus de savon. La méthode alternative consiste à utiliser un pinceau ou un vaporisateur pour humecter le papier. On commence par humecter l'endos avec autant d'eau que possible en utilisant un pinceau ou le vaporisateur, en s'assurant que l'eau couvre toute la surface du papier. Il faut arriver à saturer le papier d'eau. On retourne le papier et on effectue la même opération sur le recto de la feuille. On laisse la feuille absorber l'eau pendants 10 à 12 minutes en la plaçant sur une feuille de plexiglas ou un panneau de contreplaqué.

Après 10 à 12 minutes, le papier devrait gondoler légèrement. On le soulève doucement de la surface en prenant soin de le manipuler par les extrémités. On applique au pinceau ou au vaporisateur une autre couche d'eau sur la surface de plexiglas et sur le recto de la feuille. Avec le pinceau on fait disparaitre les bulles d'air sous le papier et on le laisse reposer pendant 5 à 10 minutes. Éponger le surplus d'eau en étendant une feuille de papier absorbant domestique posé à plat; on retire le papier absorbant. La surface devrait être humide mais matte. La surface est maintenant prête pour peindre.

L'avantage de cette méthode est double, elle permet de mouiller un papier sur lequel on a déjà tracé un dessin, et elle ne nécessite pas de faire sécher le papier avant de l'utiliser. De plus, le montage sur un support devient facultatif.

Choix du support

Le support doit être suffisamment rigide pour résister à la pression exercée par le papier en séchant. Une feuille de contreplaqué de 3/8" est suffisante dans la plupart des cas pour 1/4 de feuille ou même 1/2 feuille. Toutefois, le contre-paqué est lourd et plusieurs lui préfèrent le "foamcore" qui consiste en un sandwich de mousse de polymère entre deux cartons. Le carton aussi connu sous la marque "Gatorboard" a l'avantage d'avoir une surface résistante à l'eau et dure plus longtemps que les "foamcores" conventionnels. Le panneau particule ou le panneau de bois dur est à déconseiller parce qu'il est difficile d'y insérer une agrafe et de la retirer sans endommager le papier.

Un support à toile d'artiste peut aussi faire l'affaire surtout si vous préférez laquer vos aquarelles pour les encadrer comme des toiles.

Fixation

La fixation est nécessaire lorsque on veut faire sécher le papier et le travailler plus tard. La méthode classique de fixation consiste à utiliser du ruban brun d'emballage du type activé à l'eau. La feuille étant mouillée, il existe très peu de rubans gommés qui vont adhérer à la surface. On peut fixer la feuille avec une bande de ruban gommé sur chacun des cotés de la feuille en laissant une bande d'au moins 1/2" de ruban sur le papier. Il est important que la bande de papier soit continue et que le papier soit collé sur chque coté. Autrement en séchant, les parties de bords exposée créera une bosse.

L'alternative consiste à utiliser des agrafes de brocheuse (ou des punaises pour les plus petites tailles) pour fixer le papier sur le contreplaqué ou le panneau. Si vous utilisez cette méthode, il est important que les agrafes soit rapprochées à moins de 2" de distance pour minimiser les risques de gondolage. Cette méthode laisse des petits trous dans le papier ce qui est souvent préférable au découpage de la feuille comme c'est le cas quant on doit enlever la bordure de ruban gommé brun.

Enfin, certains vont simplement utiliser des pinces à document qu'ils distribuent à environ tous les 2" ou 3 " pour pincer le papier sur un support, dans la mesure où le support est à peu près de la même taille que le papier.

Il existe dans el commerce des cadres de fixation de divers modèle qui sont fabriqués pour recevoir le papier aqurelle. Ils existent dans des tarilles standard comme 1/4, 1/2 et pleine feuille. Ils sont b=munis de dispositifs de bandes de métal ou de plastic qui pincent le papier sur un panneau et le gardent en place aussi longtemps que nécessaire.

Séchage

L'opération de séchage du papier prend de 8 à 12 heures selon le degré d'humidité de la pièce. Le séchage se fait à l'ai libre et surtout il dois se faire à plat. Si vous placez le panneau à angle ou à la verticale, l'eau aura tendance à percoler vers le bas de la feuille et créer une déformation du papier.

Une fois le papier bien sec, il sera tendu comme une peau de tambour et prêt à être réhumecté pour peindre. Il est toujours possible qu'un papier bien tendu gondole lorsque mouillé à nouveau, mais il reprend habituellement sa forme plus rapidement que s'il n'avait pas été tendu. CMest la un avantage non négligeable.

Problèmes fréquents

Le papier a séché mais en faisant des bosses : Ceci a été créé par un agraphage trop distant ou un mouillage ingal du papier. On peut essayer de mouiller le papier en surface pour voir si la déformation s'atténue. La plupart du temps, il est préférable de repnedre la tension et de refaire l'opération au complet.

Le support s'est déformé sous la pression Souvent créé par un support trop faible. On peut humecter le support avec un vaporisatquer et le laisser sécher à plat avec un poids (Pile de livres) pour le forcer à reprendre sa forme.

Le ruban brun laisse un dépôt de colle sur le panneau La colle du papier brun est soluble à l'eau, mouiller le dépôt (placez une éponge mouillée dessus) laissez reposer quelques minutes et grattez avec une lame de rasoir ou un grattoir. Lavez la surface à l'eau.

Sauf mention contraire, le contenu de cette page est protégé par la licence Creative Commons Attribution-ShareAlike 3.0 License